News

Bonne Année 2018

Décembre 2017

L'Equipe SAM International vous présente ses meilleurs voeux pour 2018 et partage une pensée de Jacques Delors: "Si j'avais connu la suite, j'aurais commencé à construire l'unité de l'Europe à partir de l'intégration des cultures"

DATADOCK

Octobre 2017

SAM INTERNATIONAL a été validée par Datadock, nos formations répondent donc parfaitement aux critères du Décret Qualité du 30 juin 2015.
Cette validation signifie que nos formations sont finançables par les OPCA

La Globalisation vue en 1936

Octobre 2017

La Globalisation n’est pas un phénomène nouveau
Texte extrait de Ralph Linton (1893 – 1953) De l’Homme

"Après son repas, le citoyen américain se dispose à fumer, habitude des Indiens américains, en brûlant une plante cultivée au Brésil, soit dans une pipe venue des Indiens de Virginie, soit au moyen d’une cigarette venue du Mexique. S’il est assez endurci, il peut même essayer un cigare, qui nous est venu des Antilles en passant par l’Espagne.
Tout en fumant, il lit les nouvelles du jour imprimées en caractères inventés par les anciens Sémites, sur un matériau inventé en Chine, par un procédé inventé en Allemagne.
En dévorant les comptes-rendus des troubles extérieurs, s’il est un bon citoyen conservateur, il remerciera un Dieu hébreu, dans un langage indo-européen, d’avoir fait de lui un Américain cent pour cent."

Les fusions et acquisitions internationales

Mai 2017

Les fusions, acquisitions et coopérations internationales ressemblent aux familles recomposées dont le nombre est en croissance constante dans tous les pays du monde.

C’est l’histoire d’un homme et d’une femme qui désirent vivre ensemble, c’est pourquoi il serait plus exact d’utiliser l’expression couple recomposé, cette recomposition se faisant au détriment des enfants qui ont les plus grandes difficultés à accepter cette nouvelle vie. Les adultes sont très amoureux et décident de se remarier. Ils peuvent être dans d’excellentes dispositions, cela ne signifie pas que leurs enfants le sont ou qu’ils souhaitent tisser des liens forts entre leurs parents ou leurs frères et sœurs par alliance. Si les parents n’y prennent pas garde ou gèrent l’adaptation de façon incorrecte; les enfants vont tout simplement les ignorer et résister à travers de multiples comportements inadéquats.

Lors des fusions, acquisitions et coopérations internationales, les collaborateurs font de la même façon. Les différences cultures, le style de management, le stress, la résistance au changement et l’incertitude se révèlent être les éléments prépondérants qui rendent difficiles le processus d’intégration. Lorsqu’une fusion tarde à créer une réelle synergie il y a un réel danger de voir certains des meilleurs managers ou hauts potentiels partir car ce sont généralement eux qui se voient offrir les meilleures opportunités à l'extérieur. Ne pas prêter attention à leurs préoccupations peut donc coûter cher à l'organisation. Les problèmes ne disparaissent pas sous prétexte qu'on les ignore consciemment ou inconsciemment.

Expatriation ou personnel local en Chine

Avril 2017

L’Expatriation des managers est coûteuse et la Chine manque encore de compétences et de main-d'oeuvre qualifiée.
La Chine s’approvisionne dans le monde entier en pétrole, acier et toutes autres matières premières pour alimenter son économie dont la croissance est sans égale mais la dernière nécessité que vous puissiez imaginer est que le pays aie besoin de main d’oeuvre.
Réfléchissez encore, recommandent des directeurs de ressources humaines de plusieurs compagnies multinationales. Dans le pays le plus populeux du monde, les bons ingénieurs et les cadres supérieurs qualifiés sont si difficiles à recruter que leurs salaires évoluent à un taux annuel à deux chiffres.
La Chine fournit au monde des téléviseurs, des téléphones mobiles et des chaussures, mais les usines où ils sont produits continuent à être dirigées, entre autres, par des Japonais, Américains, Européens, Taiwanais et Singapouriens. Une étude conduite en 2004 a démontré que 35% des dirigeants des compagnies d'appartenance étrangère étaient des expatriés. Ceci rivalise avec 10% en Thaïlande, 19% à Singapour et 7% en Corée du Sud.
"Il est facile d’employer un professionnel local, la Chine en a beaucoup" soulignent une douzaine de cadres des ressources humaines de différentes compagnies. "Le problème que nous avons est qu'ils n’ont pas le niveau que nous attendons d’eux. Leurs compétences ne sont pas à un degré satisfaisant."
La chose intéressante n'est pas tellement les dizaines de milliers d’expatriés travaillant en Chine - ceci a été le cas pendant des années - mais que les sociétés étrangères ne trouvent pas de solution pour se passer d’expatriés fort chers.
Presque 40% de sociétés multinationales opérant en Chine, projettent d’augmenter le nombre des expatriés dans le continent asiatique pendant les deux années à venir, selon une étude entreprise en septembre par Worldwide ERC. Les autres 60% projettent de maintenir les expatriés à un niveau stable, selon ERC, qui a interrogé 49 compagnies.
Pourquoi les sociétés étrangères ne peuvent-elles transférer les compétences managériales au personnel local, comme elles le font dans d'autres pays de la région à
Une raison est que dans le passé la Chine a compromis son présent: les sociétés trouvent difficilement des dirigeants âgés de 45 à 55 ans, une génération qui a grandi pendant la Révolution Culturelle, quand les étudiants brillants et prometteurs ont été envoyés au dur travail des champs et non pas dans les universités.
Une autre raison est la répugnance des managers expatriés pour former leurs successeurs chinois. Quand les usines ont été délocalisées en Chine, les managers sont souvent venus pour assurer une transition douce. Maintenant ils font face à un futur incertain. "Comment attendre d’un manager qu’il forme son remplaçant et lui dire qu’il n'aura plus de travail à" dit Edmond Ang, un Directeur des Ressources Humaines de Philips Electronics qui a délocalisé de nombreuses activités en Chine dans les années 90. "Ces activités sont transférées en Chine pour toujours."
Globalement pour les sociétés étrangères le point major est le coût. Les expatriés reçoivent des allocations pour leur logement, des formations interculturelle et linguistique, des dépenses courantes, l’éducation de leurs enfants et d'autres agréments. Ceci peut représenter plusieurs centaines de milliers d'euros pour chaque cadre basé en Chine.
Les directeurs du personnel disent que leurs sociétés leur demandent d’être "créatifs" dans la réduction des coûts de personnel. Certaines sociétés demandent à leurs expatriés de signer un contrat local, c'est-à-dire de renoncer à leurs statuts d'expatriés s’ils veulent rester plus que quelques années.
D'autres envoient les cadres ou les dirigeants en Chine pour des missions de deux mois appelées "voyage d'affaires" et évitent ainsi le paiement d’avantages à l’expatriation.
Mais il y a toujours un revers de la médaille. Le manque des cadres supérieurs incite ceux-ci à rechercher de meilleures offres.
Voici vraiment un sujet de réflexion et de "créativité".

Conseils pour mieux communiquer avec les Finlandais

Avril 2017

Par Rémi Gamba, journaliste indépendant, qui a vécu 10 ans à Helsinki

Pays nordique situé aux confins septentrionaux de l'Europe, la Finlande reste encore mal connue, il n'est pas rare dans certains milieux professionnels de l'associer encore à un ancien pays d'Europe de l'Est, malgré son appartenance à l'Union Européenne depuis 1995 et son adhésion à la zone euro depuis 2002. Cet état de fait a certes beaucoup évolué, on pense ici à l'incroyable saga Nokia devenue en quelques années à peine le premier fabricant de téléphones portables au monde, mais il demeure dans l'esprit de beaucoup de décideurs et cadres internationaux une réelle difficulté à appréhender les ressorts de la communication et de la négociation avec des Finlandais. Avec pour principale conséquence des échecs réguliers dans l'élaboration de relations contractuelles ou, plus grave, pendant la réalisation dudit contrat.

Ce pays, considéré comme un des plus performants au monde, a su mettre en place depuis une quinzaine d'années, un modèle économique original combinant un fort consensus social de tradition nordique, une productivité élevée et un niveau d'éducation parmi les plus élevés de la planète. En dépit de ces succès, la Finlande affiche un des plus hauts revenus disponibles par habitant en Europe, qui ont abouti à une certaine reconnaissance internationale, les Finlandais continuent de souffrir du fait que leur pays ne soit pas suffisamment reconnu à sa juste valeur à l'étranger.

Le Finlandais privilégie toujours le fond à la forme en adoptant une communication directe et franche dans laquelle le silence joue un rôle important. Ce dernier point est souvent mal compris par les étrangers qui peuvent essayer, à tort, de "meubler" ledit silence alors que, pour son interlocuteur nordique, cela signifie simplement que tout va bien. Le Finlandais affectionne aussi la simplicité et la clarté et privilégie le pragmatisme, comme d'ailleurs ses homologues nordiques, et montre une profonde aversion pour la complaisance et l'hypocrisie.

Il est également vivement recommandé, lors d'une négociation, de ne jamais s'engager sur des promesses qui ne pourront pas être respectées car le Finlandais enregistre absolument tout au pied de la lettre. Si ce trait est de nos jours une règle suivie dans beaucoup de pays, il atteint un sommet en Finlande où votre interlocuteur finlandais est un homme de parole qui, de surcroît, maîtrise en général deux ou trois langues étrangères.

Profondément marqués par la religion luthérienne, on retrouve chez les Finlandais des traits dominants comme le goût du travail bien fait, la fidélité, la loyauté ainsi que la précision et la rigueur. S'il n’est pas attendu d'un interlocuteur étranger les mêmes qualités, il est néanmoins crucial de respecter la ponctualité car la gestion du temps est un élément important dans ce pays. Non seulement il est impératif de ne jamais être en retard mais il est également important de noter que toute réunion doit, non seulement, se tenir dans le laps de temps imparti mais selon un ordre du jour précis et donc à respecter. Si, malheureusement, ce retard a lieu, il vaudra mieux éviter de s'excuser car cela rendrait la situation encore pire. Cette rigueur, inhabituelle pour des hommes d'affaires français par exemple, s'explique en réalité par le besoin quasi-obsessionnel des Finlandais d'optimiser leur temps de travail (8h-16h) en recherchant le meilleur résultat en un minimum de temps.

Si les Finlandais sont sincères et accueillants en affaires et simples et directs dans les contacts, il est cependant important de garder à l'esprit qu'un certain formalisme est de rigueur dans, par exemple, la présentation des titres ou des fonctions exercées et qu'un vrai respect de la hiérarchie existe dans le monde des affaires finlandais, différents sur ce point de leurs homologues suédois malgré la proximité historique et géographique entre les deux pays.

Le rôle du sauna (où le Finlandais, avant tout, vient se ressourcer) n'est plus de nos jours aussi décisif dans la conclusion de contrats que par le passé mais il n'en demeure pas moins vrai que toute invitation à partager un sauna venant d'un Finlandais devra être acceptée sans réticence car elle permet, presque toujours, d'améliorer une relation voire, dans le meilleur des cas, de conclure un contrat.

La nature joue en Finlande un rôle particulier sur les mentalités de par sa présence jusqu'au cœur des grandes villes. A l'approche de l'été, autour de la Saint-Jean qui est célébrée le 21 juin, les Finlandais partent vivre dans leurs chalets de vacances, souvent situés au bord d'un lac, et le pays tourne au ralenti jusqu'à la fin juillet. Autrement dit, il est impératif de ne jamais prévoir de déplacement professionnel en Finlande durant cette période.

S'il est exact que les quatre pays nordiques présentent des similarités dans leur manière d'appréhender la communication et la négociation, il est tout aussi vrai de dire que de vraies différences subsistent. Le succès ou l'échec en Finlande dépend principalement de bien comprendre une mentalité, à la fois rigoureuse et réservée mais également franche et confiante.

Convention MONDISSIMO

Avril 2014

L'équipe de SAM International sera présente au Palais Brogniart les 7 et 8 avril 2014 - Stand C2.
Nous vous présenterons nos services et expertises concernant l'Intelligence Interculturelle dans le business au quotidien et vous aiderons à identifier vos besoins dans le contexte de la Globalisation.

Assistez à notre conférence le 7 avril à 15h15 heures - Anticiper la Globalisation pour ne pas la subir grâce à l’Intelligence Interculturelle

Au plaisir de vous rencontrer.

Convention MONDISSIMO 2014 Mobilite International

» Site MONDISSIMO

Matinée International de Paris Développement

Janvier 2013

Lors de la Matinée Internationale présidée par Christian Sautter, Président de Paris Développement, Marion de Vriès a détaillé les quatorze dimensions interculturelles (NIP - National Intercultural Profile) qui déterminent les relations interpersonnelles dans le business international au quotidien.

» Podcast de l'intervention.

4 ème Convention MONDISSIMO

Février 2012

L'équipe de SAM International sera présente les 13 et 14 mars 2012 - Stand BK2.
Nous vous présenterons nos services et expertises concernant l'Intelligence Interculturelle dans le business au quotidien et vous aiderons à identifier vos besoins dans le contexte de la Globalisation.

Assistez à notre conférence le 14 mars à 16 heures - Globalisation réussie: l’Intelligence Interculturelle réduit le coût des Coopérations Mondiales

Au plaisir de vous rencontrer.

Convention MONDISSIMO 2012 Mobilite International

» Site MONDISSIMO pour l'inscription en ligne

FOIRE DE HANOVRE - 4 / 8 avril 2011

Février 2011

L'équipe de SAM International sera présente du 4 au 8 avril 2011 - Hall 13 Stand E12/2.
Nous vous présenterons nos services et expertises concernant l'Intelligence Interculturelle dans le business au quotidien et vous aiderons à identifier vos besoins dans le contexte de la Globalisation.
Au plaisir de vous rencontrer.
Prenez contact avec nous pour obtenir des entrées gratuites.



» Logo de la Foire de Hanovre
» Connexion à la Foire de Hanovre

European Communication Summit

Avril 2009

L’EACD, Association Européenne des Directeurs de la Communication, organise les 2 et 3 juillet 2009, son European Communication Summit

SAM International apportera son expertise, en la personne de Marion de Vriès qui interviendra sur le passionnant sujet : Intercultural Communication

Inscription auprès de EACD

3ème FORUM FRANCO-ALLEMAND

Octobre 2008

Les Conseillers du Commerce Extérieur de la France - Alsace - Allemagne - organisent leur 3ème Forum Franco-Allemand le 30 octobre 2008 à Strasbourg sous la présidence de Bruno Durieux.
Didier Bonnet animera trois tables rondes sur le sujet "Les hommes qui font gagner les Entreprises à l'International"

Marion de Vriès, experte chez SAM International interviendra sur le thème
« La Culture du Management »

» Inscription gratuite, venez nombreux.

Conférence sur l'Internal Branding

Juillet 2008

L’EACD, Association Européenne des Directeurs de la Communication, organise le 1er octobre 2008, son premier "Regional Debate à Bruxelles" sur le thème:
The Changing Face of European Communications

SAM International apportera son expertise, en la personne de Marion de Vriès qui interviendra sur le passionnant sujet :
Internal Branding for Multi-National, Multi-Cultural Communications Teams

Cet événement aura lieu chez KBC - Havenlaan 2 - 1080 Brussels.

Inscription auprès de EACD

Conférence: Equipes multiculturelles et virtuelles

Juin 2008

Le Comité d'Expansion Economique du Val d'Oise (CEEVO) organise chaque mois des conférences à thèmes, baptisées "APERITIFS CONTACTS", afin de permettre à des chefs d'entreprises et à des responsables économiques de s'informer sur des sujets qui les préoccupent.

Le 24 septembre 2008, Marion de Vriès interviendra sur le thème
« Quelles compétences interculturelles pour réussir à l'international ? Comment manager des équipes multiculturelles et virtuelles ? »

Interview du magazine

Mars 2008

SAM International, interviewée par le magazine "Vivre à l'étranger" parle de la formation interculturelle qui est indispensable au développement des entreprises globalisées

» Lire l'article

Conférence à l'ANDRH le 13 février

Février 2008

Le 13 février 2008 la section internationale de l'ANDRH accueillera SAM International pour une conférence sur le thème éminemment RH:
« Comment les DRH internationaux doivent s’impliquer dans la Globalisation »
Venez nombreux

» Site ANDRH